Nouveaux enjeux & Analyse

Vers l’infini et au-delà de la neutralité carbone en 2050 !

Votre entreprise et les démarches que vous mettez en sont cruciales.

L’accord de Paris est le tout premier accord mondial juridiquement contraignant sur le changement climatique, adopté lors de la COP21 en décembre 2015.

Suite à cet accord, les pays de l’UE se sont convenus de fixer sa trajectoire pour qu’elle devienne la première économie et société neutre pour le climat d’ici à 2050.

Les pays signataires s’engagent donc à réduire leur neutralité carbone d’ici 2050, grâce à divers leviers d’actions qu’internet vous expliquera sûrement mieux que moi

Pour atteindre cet objectif, c’est à nous, salariés, fondateurs, freelances et toutes autres fonctions… de participer, dès maintenant, à cette réduction et de créer la société qu’on veut pour demain

Mais pour bien agir ☝️, il faut avant tout comprendre l’impact de l’émission des gaz à effet de serre, pourquoi c’est nocif, et pourquoi il faut atteindre cette neutralité carbone.

Je vais donc tenter de vous l’expliquer simplement.
Eh oui, on sait tous ce que c’est que le gaz à effet de serre, que ce n’est pas bien, qu’il faut le réduire, etc. On connait la chanson (qui mérite néanmoins d’être répétée autant que possible). Mais en vrai : ça fonctionne comment ?

Allez avouez, pour vous aussi c’est un peu flou

Alors, commençons par le commencement.

Déjà, il faut savoir que toutes les catastrophes naturelles comme la hausse des températures, la hausse du niveau des mers, la fonte des glaciers… sont causées par le réchauffement climatique.

Celui-là est causé par l’augmentation de l’effet de serre. C’est un phénomène naturel qui permet de retenir la chaleur solaire dans l’atmosphère pour que l’on ait une température acceptable sur Terre (sinon on vivrait en moyenne à -18°, seuls les québécois pourraient tenir !).

À la base, cet effet de serre est plutôt une bonne chose ! Malheureusement, il est déséquilibré par l’activité humaine.

Mais revenons-en au début.

L’effet de serre

L’effet de serre tire son nom de sa similarité avec les serres en verre. En gros, le verre ralentit la sortie de chaleur, ce qui fait augmenter la température à l’intérieur de la serre. Simple.

Pour bien comprendre comment ça marche : le soleil envoie des rayons d’énergie sur Terre.

30% sont directement renvoyés dans l’espace, et 70% sont absorbés par la terre.

Dans ces 70% :

  • 20% de ceux si réchauffent directement l’atmosphère
  • 50% sont absorbés par le sol puis sont à leur tour renvoyés vers l’espace

Ces 20% absorbés par l’atmosphère servent à réchauffer la planète pour y maintenir la vie (rien que ça).

Les 50% restant sont absorbés sous forme d’énergie, puis une partie doit normalement rebondir et repartir dans l’espace pour que l’équilibre se fasse entre l’énergie qui rentre et l’énergie qui sort, et ainsi que la terre ne se réchauffe pas indéfiniment.

C’est l’effet de serre qui garde la partie d’énergie suffisante pour que la température ne soit pas à -18° ❄️. Son filtre laisse repartir le reste de l’énergie libérée par la terre sous forme de rayons infrarouges notamment, afin de ne pas tout garder et ne pas trop réchauffer la planète.

Impact de l’activité humaine

Seulement voilà : à cause de l’activité humaine, une couche de gaz s’est formée et une partie de l’énergie qui devrait repartir ne passe pas, et est donc stockée sur terre. On se réchauffe donc plus vite qu’on ne se refroidit (pour faire simple hein).

En gros, on produit des gaz, les fameux gaz à effet de serre (la vapeur d’eau, le dioxyde de carbone (CO2) et le méthane, entre autres). Ceux-ci forment une couche au-dessus de nos tête et celle-ci retient 95% de ces rayons infrarouges (et donc de la chaleur), les renvoyant vers la terre. Elle ne laisse passer que 5% d’entre eux pour les évacuer dans l’espace.

A titre informatif, en seulement 150 ans, le taux de concentration de ces gaz a augmenté de 80%, du jamais vu dans l’histoire de notre planète.

Cette couche de gaz provoque donc le réchauffement climatique ☀️. Son épaisseur stock plus d’énergie qu’elle ne devrait.

Après avoir compris ça, l’idée est simple. En réduisant nos émissions de gaz à effet de serre, et notamment de Dioxyde de carbone (qui est le gaz le plus produit par l’industrie parmi les 3 gaz problématiques cités plus haut), nous pouvons réduire la couche de gaz à effet de serre. Et en retenant moins de moins de chaleur sur terre, ceci atténuera le réchauffement climatique.

Eeeh oui Jami, c’est simple comme bonjour finalement !

Objectif Zéro Carbone

Les entreprises doivent arriver à atteindre une production de CO2 neutre (voire négative) afin de ne pas créer une hausse constante de la production de ce gaz. D’où le fameux objectif de neutralité carbone pour les entreprise d’ici 2050.

Le problème c’est qu’aujourd’hui, on est encore loin d’atteindre cet objectif

Non pas parce que c’est impossible, mais parce qu’elles ne sont pas encore toutes conscientes de leur rôle à jouer dans cette affaire.

Selon le bilan annuel du Carbon Disclosure Project, actuellement seuls 14% des entreprises se sont fixés des objectifs suffisant pour atteindre la neutralité d’émission carbone d’ici 2050.

Il n’est néanmoins pas trop tard pour agir puisque selon une étude de Richard Heede, du Climate Accountability Institute, 20 entreprises émettraient un tiers des émission des gaz à effets de serre mondiales, et plus largement 100 entreprises émettraient plus de 70% des émissions mondiales.

Il suffirait donc que ces 100 entreprises arrivent à la neutralité carbone pour réduire les émissions mondiales de 70% (!!).

Les 30% restant sont causés principalement par le reste des entreprises. C’est notre rôle d’essayer ardemment de réduire ces émissions afin de pouvoir continuer à vivre sur cette planète.

Vers une Responsabilité Sociale et Environnementale

Le fonctionnement de beaucoup de sociétés (voire la totalité ou presque) dépend encore d’un modèle de calcul de rentabilité économique, ce qui n’est plus la priorité en 2021
C’est dommage que les actions écologiques qu’elles mettent en place ne soit qu’un levier pour atteindre une rentabilité financière, alors que ça devrait être l’inverse.

Avoir une grande rentabilité financière ne devrait pas être un but en soit (tout comme avoir de l’argent n’a jamais été un but en soit) mais servir à mettre plus d’actions sociales et écologiques en place ☝️

Actuellement, les actions écologiques et sociales ne sont comptées que comme un petit plus, à décrire dans la Déclaration des Performances Extra-Financières d’une entreprise. Pas fou fou

Notre objectif chez Tibby c’est de remettre la création de valeur environnementale et la création de valeur sociale, au même niveau hiérarchique de la création de valeur financière, et d’aider le plus d’entreprise possible à se calquer sur ce système.

Et vous, quel est le bilan carbone de votre boîte ?

What is your reaction?

Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

Comments are closed.

0 %